La légende …BOUKDIR

boukdir La légende …BOUKDIR مشاهير آفيان   Voici l’histoire de notre ancêtre Boukdir telle qu’elle nous a été transmise par nos parents.

Jadis, précisément vers la fin du 18e siècle, une forte  sécheresse frappa tout le pays, mais la région du Souss est la plus touchée, Boukdir comme tant d’autres jeunes villageois du Nihit (ensemble de villages ou douars attachées à cette commune de la tribu d’Ida Ouzeddout  appelée  Nihit) fut obligé de quitter son village Wakrarad à la recherche de travail agricole aux  rives de Oued Souss.

C’est dans un petit village du Souss,   partiellement épargné   par la sécheresse,  que Boukdir  compta s’y installer et songea même de fonder son foyer là-bas. Mais le destin  a prévu une autre orientation à sa vie, ainsi à la veille de son mariage avec une fille de son patron, un proche de sa famille originaire  du douar Azaghar l’a reconnu et  vient lui apprendre une terrible nouvelle, toute sa famille a été décimée  par la peste qui a ravagé le pays tout entier, c’était en 1797.


Une autre mauvaise nouvelle ; toutes  ses terres seront vendues aux enchères  si aucun membre de la famille de Wakrarad  ne se présente dans un délai très court fixé par un Caïd de l’époque nommé M’hammed Ben Yahia Aghnaj.


Père Boukdir n’a pas  d’autre choix  que celui d’abandonner  son projet de mariage et rentrer  sans tarder à son village ou ce qui en reste.

 

Heureusement  il est  arrivé à  son village  avant que la vente aux enchères  ne s’accomplisse, un double défi  l’attend, il doit  premièrement   fonder  un nouveau village à la place de Wakrarad anéanti par la peste, il le baptisa Afayane – Afa en amazigh  signifie la colline – ensuite il doit   faire face à toute traitre convoitise  de certains féodaux de l’époque , ainsi il se voit en devoir de  peupler tout le territoire immense  d’Afayane pour se faire  il a été obligé de se marier à quatre épouses – en conformité à la loi Musulmane applicable à l’époque – , aussi il a partagé toutes ses terres  avec son proche ,  fidèle ami et compagnon El Haj H’mad .

Nos grands-pères nous ont raconté ce qu’a enduré notre ancêtre Boukdir – son vrai prénom est Abdelkader – pour défendre sa terre contre les convoitises de certains caïds et féodaux, la bataille la plus féroce contre ceux-ci  est celle livrée par le père Boukdir avec ses fils et petits-fils contre le tristement célèbre    El Bacha Hammou, c’était au milieu du 19 e siècle , il a perdu durant cette bataille un de ses petits-fils , mais il a réussi à sauvegarder ses terres contre l’envahisseur .

Boukdir a eu quatre enfants : Lahcen  – Mohammed – Hammou  et Iddir dix filles ( selon certaines sources )  ,  une trentaine de petits- fils...On peut  compter actuellement   plus de quatre cents petits-fils issus  des cinq ou six  générations depuis l’an  1800 date de la fondation d’Afayane.

Le but de cette rédaction  est de transmettre aux générations actuelles  d’Afayane  le récit de notre ancêtre Boukdir  tel qu’il nous a été conté , Boukdir  a aimé sa terre et l’a défendue corps et âme, nous espérons que les fils d’Afayane qu’ils soient de Ait Boukdir  ou   de  Ait El Haj  soient à la hauteur des sacrifices de Boukdir et El Haj H’mad  pour que Afayane demeure à jamais  une communauté    bienveillante et solidaire.

Amen

Signé : Youssef Boukdir

Mots clés Google:

6 Réponses à La légende …BOUKDIR

  1. avatar يقول boukdir lahoucine:

    la peste a envahie  la région entre 1799 et 1801 selon plusieurs sources.

  2. avatar يقول el amine brahim:

    je remercie infiniment notre frere historien youssef boukdir pour ses efforts je tiens a corriger une idee ;l histoire ecrite assure que l haj ahmed etait un fils hereditaire de sa famille ait said ben boubekre du wakrarade et aussi il a herite son epouse maryeme la fille d une autre famille ait mbark akhrase du meme village wakrarade .les nouvelles generations doivent savoir qu il y avait plusieurs familles dans notre ancien village avant d etre envahi par la peste salam
     

  3. avatar يقول Youssef Boukdir:

    Le plus important c’est que nos enfants doivent savoir que notre destin, nous fils d’Afayane ,  est commun , nos glorieux ancêtres nous ont légué un  héritage humain qu’on doit sauvegarder par notre union et notre labeur .

    Merci pour tes  encouragements  , je suis au service e tous les fils d’Afayane

  4. avatar يقول mhamed afkir:

    ainsi, l’histoire nous enseigne que la volonté des hommes est la chose la plus puissante de l’univers, la volonté du père fondateur ne cesse de se manifester encore à travers se progéniture…bonne continuation
     

  5. avatar يقول brahim el amine:

    merci ssi mhmed le president de la commune nihit  pour ses encouragements .le plus important c est de rassembler les energies et d avoir confiance de nos capacites les resultats seront excellents que ce soit au niveau d un village ou au niveau de toute notre commune  

التعليق على المقال